Variation 30

VISIONS GOLDBERG - VARIATION 30


"Elle est retrouvée !
– Quoi ? – L’Éternité.
C’est la mer mêlée
Au soleil. "

‘Délires II’, Une saison en enferArthur Rimbaud


« C’est un quodlibet basé sur des chansons populaires allemandes. Les membres de la famille Bach, presque tous musiciens, aimaient chanter en chœur des musiques religieuses mais aussi des airs profanes, comiques et grivois. Il n’est pas impossible que Bach ait voulu faire de ce quodlibet sinon une blague, du moins une récréation. Nul besoin de le jouer avec trop de sérieux.»
Irina Lankova

*

Cette strophe du poème d’Arthur Rimbaud m’est apparue comme une évidence pour cette dernière variation. J’ai alors consulté le Yi Jing, présent dans notre voyage musical des Visions Goldberg. Or « la mer mêlée au soleil » est aussi l’hexagramme 64, le tout dernier du Classique des changements (sans aucun calcul de ma part) ! En bas le trigramme de l’eau, en haut celui du feu.



Les Chinois le nomment Wei Ji que Cyrille Javary traduit comme PAS ENCORE TRAVERSÉE : « un moment où rien n’est en place. Comme la mer étale à marée basse, un point d’inflexion est atteint, un processus de désorganisation touche à son maximum, une TRAVERSÉE reste à accomplir. Dans la perspective du Livre des Changements, toute culmination ne pouvant être que transitoire, PAS ENCORE TRAVERSÉE est aussi un moment de transition entre un cycle qui s’achève et un nouvel agencement qui n’a PAS ENCORE commencé à se manifester. […] Parvenue à sa culmination, toute situation amorce sa mutation. »

> Aria finale


Top