Variation 16

VISIONS GOLDBERG – VARIATION 16



« La lumière est composée de grains, comme le sable, la poussière, le pollen, et la fleur du mimosa. Mais de grains immatériels, sans volume et sans poids. Elle est le grain transparent de l’air, la carnation du ciel, le rire, ou le sourire du jour – leur éternelle jeunesse. »

Ateliers de lumière - Sylvie Germain
 

« Nommée 'Ouverture ', la Variation 16 ouvre en effet la seconde partie des Variations Goldberg et sonne comme une renaissance. Elle se divise en deux sections : un prélude et un contrepoint plus rapide semblable à celui d’une fugue. »
Irina Lankova

*

Peut-on sans la trahir « écrire la lumière », ainsi que nous l’enseigne l’étymologie du verbe « photographier » ? N’est-ce pas plutôt elle qui nous éclaire ou nous aveugle, autrement dit nous révèle ? À moins qu’éteignant provisoirement notre pensée, nous puissions tous sens dehors, en caressant l’invisible, redonner vie au sens qui nous échappe : signification ou direction. Un éblouissement, un écart, une escapade… c’est peut-être ce que propose la Variation 16, comme un renouveau de notre appréhension du monde.

> Variation 17


Top