VISIONS GOLDBERG - VARIATION 10



"Toucher terre lentement, à l’abri des sous-bois,
des cyclamens mauves, des lianes de ronces
les flammes des bruants voletant
entre l’ombre des haies
simplement toucher terre,
jusqu’à suivre, l’œil délivré dans les brins,
la lumière, le ruisseau clair, l’ambre,
jusqu’à la chute rousse du soleil.
"

Toucher terre - Cécile A. Holdban




"
Il s’agit d’une fughetta : « une petite fugue » à quatre voix, avec un sujet de 4 mesures. La basse commence sur la note sol ; le ténor entre à la mesure 5 avec la réponse tonale qui altère certains intervalles. La soprano entre à la mesure 9 et enfin l’alto à la mesure 13. La fugue est la composition contrapuntique la plus complexe, or Bach était connu pour être capable d’écrire mais aussi d’improviser des fugues jusqu’à cinq voix !"
Irina Lankova

*

Parmi les huit trigrammes fondamentaux du Yi Jing, Kun est désigné par l'image naturelle de la terre, di.



Son redoublement dans l'hexagramme 2 du Classique des changements se définit par le texte suivant : "Terre manifeste l'ÉLAN RÉCEPTIF". Composé uniquement de traits yin, il évoque un mouvement vers l'intérieur, une énergie puissante d'accueil et de fécondité. 

Au tiers des Variations Goldberg, il me semblait essentiel de "toucher terre", à pleines mains, de nous y ancrer, nous y confondre avec notre être même. Debout, comme cette pierre dressée qui dessine l'idéogramme chinois de la terre.
Pleinement vivants.


> Variation 11

 

Top