Variation 8

VISIONS GOLDBERG - VARIATION 8


"Il m’arrive parfois de penser que je ne suis pas une femme ; que je suis le rayon de soleil qui éclaire cette barrière, ce coin de sol. Il m’arrive parfois de penser que je suis les saisons, le mois de janvier, le mois de mai, le mois de novembre : que je fais partie de la boue, du brouillard et de l’aube."

Les Vagues - Virginia Woolf




"Nouvelle variation pour mains croisées, elle s’avère relativement facile sur un clavecin à deux claviers mais son exécution se complique sur un piano !
Il faut aussi éviter qu’elle paraisse 'anguleuse'. J’imagine lancer sur l’eau de la main gauche une pierre plate qui bondit en ricochets.
Les lignes de cette variation, très longues, doivent respirer.
"
Irina Lankova 

*

Le temps existe-t-il ? Quelle "réalité" accorder aux événements qui ponctuent notre existence ? Un biographe peut-il vraiment saisir, hors des dates et des faits, une vie humaine ?
Sa texture en somme !
Riche de détails sans importance, de sensations éphémères, de pulsions soudaines, d'émerveillements, de cris et de sourires, de petits plaisirs poétiques et d'intensités inexplicables.
C'est en tout cas ce qu'évoque pour moi la Variation 8 du cycle des Goldberg : tonique, vivifiante, insaisissable et irrésistible !

> Variation 9

 

Top