Variations Goldberg - Aria

VISIONS GOLDBERG - ARIA
 

 

"Buée de buées         a dit le Sage          buée de buées          tout est buée"
Paroles du Sage, extrait des Cinq rouleaux, traduit de l'hébreu par Henri Meschonnic, Gallimard, 1970





"Comme le premier jour de la Création, l'aria surgit de la brume, d’un ailleurs qui prend forme.
Je cherche le rythme naturel du son et, comme je l’imagine plutôt contemplatif, je choisis un tempo très lent.
"
Irina Lankova


*

Au titre ancien Ecclésiaste, Henri Meschonnic a préféré celui de Paroles du Sage plus fidèle au texte hébreu : "Il n'y a pas ici de sermons, explique-t-il, mais une sagesse tout ou trop humaine [...]. Le maître mot est buée, hevel, et il faut garder l'image originelle, le sens dit propre, l'haleine qui se résout en rien dans l'air, et qui est un éternel point de départ parce qu'elle est concrète, alors que le 'vanité des vanités' où nous attache l'accoutumance est un abstrait - point d'arrivée. "

Selon le Yi Jing, livre ancestral chinois, le trigramme Dui  (deux traits pleins, un trait rompu) est représenté par l'image de la brume, ze.
 
Il évoque à la fois le débordement des rives et la porosité d'une frontière.

Je devais donc retourner dans les brumes du Nord de la France pour les filmer :  "mes" brumes, celles de mes premières errances.
Cette vidéo, explicative et purement musicale, ne les dévoile pas encore. Elle apparaîtront le 14 mars, dans l'église Saint-Martin de Tourinnes-la-Grosse

> Variation 1

 

Top