Poèmes extraits de La pierre sans chagrin - poèmes du Thoronet, de Henry Bauchau.


LA PIERRE

Brise tes pensées sur elle
Qui ne pense plus la pierre
la pierre le pensera.


 



DÉCLIVITÉ

C'est dans ta déclivité que j'avance
Où se trouve hauteur aplanie
Profondeur nivelée
Lumière qui n'éclaire plus
Pain qui a faim
Eau qui a soif
Et le verbe en mots bégayants
Est le lieu de ton abondance.












L'ARC

Ancre la pierre en Dieu
Ancre tes violences
À la courbe des yeux
Ouverte à l'évidence.










LE CLOÎTRE

Fais un pas d'ombre
transparente
Fais un pas sans images
Descends les marches
et ne fais plus de pas dans le discours de la lumière.


    










MATINES

Que l'homme dans le temps utile
Soit l'impatience d'exister
Et l'âme dans les eaux nubiles
Ouverte à l'immobilité

Peu de préceptes, la clarté
Peu de paroles de prière
Et cette sobre ébriété
Dans l'abondance de lumière.
















CHANSON DE TUILE

Pierres qui veillez dans la nuit
comme des templiers de sel
priez pour la forme ouvrière
qui protège de ses mains nues
votre liturgie minérale.
Priez pour l'épouse de terre
et d'argile décrivant Dieu
avec ses pentes de prière
ses failles, ses chemins d'aveugle
où je chante à petite voix
tenant ce peuple immense et confus qu'il contemple.













 

Top